Thématiques > Naissance - Enfance > J’attends un enfant > Je souhaite interrompre ma grossesse > Mes démarches en tant que mineure >

Mes démarches en tant que mineure

IVG signifie « interruption volontaire de grossesse ». En France, toutes les femmes ont le droit d’obtenir l’interruption de leur grossesse si celle-ci date de moins de 12 semaines, y compris pour les mineures sans autorisation parentale, accompagnées d’un adulte de leur choix.

Il existe deux méthodes :


- La première s’appelle « IVG médicamenteuse ». Elle consiste à prendre deux médicaments à 48 heures d’intervalle dans un établissement de santé ou dans le cabinet d’un médecin conventionné avec un hôpital. Les médicaments déclenchent l’arrêt de la grossesse et l’expulsion de l’embryon. Celle-ci survient la plupart du temps dans les 24 heures qui suivent la prise du second médicament et peut se produire sur le lieu de la prise du médicament ou chez soi. Cette méthode n’est possible que dans un délai de cinq semaines de grossesse, soit sept semaines d’aménorrhée.


- La méthode par aspiration s’appelle « IVG instrumentale ». Elle est réalisée par un médecin dans un établissement de santé, sous anesthésie locale ou parfois générale, dans un délai de douze semaines de grossesse, soit quatorze semaines d’aménorrhée.


Ton consentement peut être donné en dehors de la présence de tes parents ou de ton représentant légal.
Mais tu dois en principe avoir l’autorisation de l’un des titulaires de l’autorité parentale ou, le cas échéant, de ton représentant légal.


Si tu veux garder le secret, il t’est possible de se passer de l’autorisation de tes parents. Dans ce cas, tu dois te faire accompagner par une personne majeure de ton choix (par exemple : adulte de ton entourage, membre du planning familial). Le rôle de cette personne est de t’accompagner et de te soutenir psychologiquement.

Dernière modification le 20 mars 2013

 

> Accès à l'espace partenaires

Illustrations par Wiebke Petersen
Site internet par Pixelsmill